Recherche et Bibliothèque

← Retour à la section Musée

Provenance

Recherche sur la provenance du Musée des beaux-arts du Canada

La recherche sur la provenance est essentielle si nous voulons comprendre le contexte historique, social et économique dans lequel les œuvres d’art ont été créées et acquises. Retracer l’historique de propriété d’un objet a également servi de fondement à de nouvelles disciplines académiques, telles que l’histoire des collections, le mécénat et l’étude des changements de goûts au fil du temps. Il existe au Musée des beaux-arts du Canada une longue tradition d'enquêter sur l'histoire de sa collection : la provenance de nombre de nos œuvres est bien connue et fait l’objet d’une publication dans nos catalogues officiels depuis le début du XIXe siècle.

Depuis l’an 2000, les musées du monde entier ont fait preuve d’une préoccupation grandissante vis-à-vis des œuvres d’art qui avaient été achetées, vendues ou créées durant la période nazie. Depuis la montée au pouvoir d’Hitler en 1933 et jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale en 1945, les Nazis ont procédé à une confiscation massive de biens artistiques et culturels à travers l’Europe. Durant les premières années qui ont suivi la guerre, de nombreuses œuvres ont été restituées à leurs propriétaires légitimes ou leurs héritiers; cependant, d’autres œuvres avaient déjà rejoint de nouvelles collections par le biais du marché de l’art international.

La reconstitution de l’historique de propriété d’un objet peut s’avérer complexe et ardue. Pour tenter de découvrir l’histoire d’un objet, il faut retrouver des documents d’archive, des registres de marchands d’art, des catalogues de vente et des personnes comme les anciens propriétaires. La documentation ne survit pas toujours, notamment dans le cas d’objets qui n’ont pas changé de mains depuis des générations. Les collectionneurs privés achetaient et vendaient fréquemment des œuvres de façon anonyme en passant par des marchands d’art ou des salles des ventes qui avaient pour obligation de garder les noms des collectionneurs confidentiels. NOMBRE de ces marchands d’art n'exercent plus et leurs registres n’ont été que partiellement conservés, voire ont été perdus ou détruits.

Le Musée des beaux-arts du Canada s’efforce de documenter la provenance de sa collection. Nous publions ces informations conformément aux « Guidelines Concerning the Unlawful Appropriation of Objects During the Nazi Era » publiées en 1998 par l’Association of Art Museum Directors (AAMD) et adoptées en 1999 par l’Organisation des directeurs des musées d’art du Canada (ODMAC). Le Musée des beaux-arts du Canada publie les informations connues sur la provenance de 105 peintures et sculptures qui ont été créées avant 1945 et acquises après 1933.

Édouard Vuillard

Agrandir © Succession Édouard Vuillard /
ADAGP (Paris) / SODRAC (Montréal)
En savoir plus

Le salon de Madame Aron (1904 - 1934 )

Un seul tableau de notre collection a depuis été identifié comme pillé et a alors été restitué à ses propriétaires légitimes. Confisqué par les Nazis en 1942, Le Salon de Madame Aron d’Edouard Vuillard a été rendu aux héritiers d’Alfred Lindon par décision du Conseil d’administration du Musée durant l’été 2006.

Cliquez ici pour effectuer une recherche sur les oeuvres de notre collection qui contiennent des données sur la Provenance.