Recherche et Bibliothèque

← Retour à la section Musée

Historique

Le Musée des beaux-arts du Canada fut fondé en 1880 et le premier conservateur à temps plein, Eric Brown (1877-1939), fut nommé en 1910. Les origines de Bibliothèque et Archives remontent à sa nomination. Sans tarder, il entreprend de collectionner systématiquement livres et périodiques. Dès 1911, il obtient des crédits budgétaires annuels pour les acquisitions et amorce un programme d'échanges. En même temps, le Musée commence à classer et à conserver des dossiers. On engage finalement un responsable de la tenue des registres et on met sur pied les Archives du Musée.

En 1913, le Musée est constitué en société par une loi du Parlement et Brown est nommé directeur. À la même époque, on achète un registre des acquisitions où sont recueillies des informations sur la bibliothèque d'art, déjà constituée. L'année suivante, Alfred M. Howard (1854 -1916), membre de l'Académie royale des arts du Canada, est chargé de dessiner l'ex-libris de la Bibliothèque du MBAC.

En 1920, la Bibliothèque monte ses premiers dossiers d'art canadien ; l'année suivante, elle s'abonne aux catalogues de vente aux enchères de Sotheby et de Christie. D'autres acquisitions ont lieu à la demande du directeur jusqu'à ce que cette charge soit confiée au cabinet des Dessins et estampes.

La Bibliothèque continue son essor malgré les fortes restrictions budgétaires imposées par la Grande Crise de 1929 et la Seconde Guerre mondiale. Elle peut répondre aux demandes de renseignements provenant des diverses parties du Canada. Les rapports annuels réaffirment le rattachement de la Bibliothèque au Musée et son mandat national. Les conseils d'administration de 1953-54 et de 1954-55 proposent d'ajouter aux programmes du Musée une bibliothèque d'art modelée sur la Frick Reference Library de New York et le Courtauld Institute de Londres ; son objectif est d'être au service des musées canadiens. Le premier bibliothécaire professionnel est nommé en 1956.